Catégorie : Nutrition

Non classé, Nutrition, Santé

Semaine ZEN DETOX

23 novembre 2019

Semaine ZEN Détox

Faire le ménage avec un aspirateur plein à craquer est inutile
Tout comme entamer un rééquilibrage alimentaire avec un foie encrassé

By Alice GENEVIEVE

Zen détox c’est du dimanche au samedi midi !

A quoi ça sert une détox ?
Le petit mot de Solenn, Naturopathe de Feed so good !

La détoxication ou détoxination est un processus naturel de notre organisme. Notre corps a besoin d’éliminer ses déchets en permanence ! Toxines, toxiques issus de l’alimentation, du stress, de la pollution, de son propre métabolisme, des médicaments, etc.

Seulement voilà, notre mode de vie à 100 à l’heure, nos choix alimentaires pas toujours judicieux, la pollution environnante et alimentaire, ne l’aident pas à bien faire le boulot, sans compter tout ce qu’il a faire à côté !

S’accorder des périodes pour lui faciliter les choses est salvateur et nécessaire.

Les périodes idéales sont le printemps et l’automne.

Le printemps, au sortir de l’hiver, période pendant laquelle nous sortons et bougeons moins , et mangeons souvent un peu plus. C’est aussi le moment de l’année où le foie, organe de la détox par excellence, est le plus en forme.

Et l’automne, pour garder l’énergie de l’été et attaquer l’hiver en pleine forme !

Mais cela peut être aussi au moment où vous sentez que vous en avez le plus besoin ! Le moment idéal est celui que l’on choisi !

 

Comment se présente la ZEN détox? 

La semaine précédente Solenn nous envoie un drive partagé avec les menus (souvent pour deux personnes), la liste des courses pour la semaine, comment s’organiser pour ne passer des heures en cuisine et des conseils !

Puis il y a un dossier recettes avec une fiche par plat.

Solenn prend très régulièrement de vos nouvelles.

Comment ça se passe ?

On commence le dimanche, si on le souhaite, par une monodiète, je l’ai faite au raisin. Puis du lundi au samedi il s’agit de 3 repas par jour. On peut si on a faim goûter et aussi pratiquer le jeun intermittent (de mémoire, je n’ai pas pris le petit déjeuner 2 fois)

Personnellement, ce n’était par forcément la meilleure semaine pour moi pour faire la détox puisque j’ai fait une indigestion dimanche, quelques imprévus on fait que je n’ai pas été chez moi 3 jours de la semaine. Ce qui a rendu un peu compliqué, la gestion des courses, l’organisation des repas etc.. Mais j’ai tenu bon et j’ai bien fait !

J’ai donc fait au mieux, parfois en switchant des dîners du mardi avec celui du mercredi, quelques ingrédients aussi (pois chiches avec haricots rouges, abricots secs avec figues sèches) Rien de dramatique en soi.

Où j’en étais avant la détox ?
Je mange déjà beaucoup de légumes, je cuisine végétarien chez moi, mais si je suis invitée je mange ce qui est prévu (viande, poisson etc). J’avais pris l’habitude de manger deux carrés de chocolat après chaque déjeuner (habitude qui est devenue un besoin puisque je ne pouvais plus m’en passer..)

En fin de repas je mange facilement un bout de pain avec du fromage (miaaaam)

Pendant cette détox, pas de sucre, pas de chair animal, pas de pain (car pas de blé), pas d’œuf, de sucre , de chocolat etc …

Les gros plus de cette semaine :

– Etonnamment pas de gros manque, même devant des gâteaux ou plateau de fromages pas d’envies spéciales !

– Point important je n’ai jamais eu faim ! Les quantités étaient suffisantes voir même copieuses. J’étais souvent full en fin de repas, je prenais quelques amandes et fruits en milieu d’aprem lorsque j’avais un petit creux.

– Je me suis régalée avec les déjeuners et les dîners, j’ai découvert de nouvelles recettes que je referai.

Les moins de cette semaine :

– Pour moi ça a vraiment été les petits déjeuners, mais ça c’est une question de goûts. Je n’aime pas le mélange liquide/purée avec des fruits frais, hormis le pudding de chia que j’ai l’habitude de faire avec des framboises.

– Mon organisation perso, qui cette semaine comme je vous le disais a été compliqué. Je courais après les ingrédients et ai passé beaucoup de temps en cuisine.
Mais il y a au moins un déjeuner et un dîner que l’on mange deux fois dans la semaine c’est un gain de temps. Et le bonus c’est que je faisais certaines recettes pour deux personnes comme indiqué sur la fiche et comme ça j’en ai pour la semaine suivante.


Mais si vous êtes organisé, que vous achetez tout ce qu’il y a sur la liste de courses et que vous suivez pas à pas les conseils de Solenn, surtout les deux premiers jours, alors ce sera simple !

 

Au niveau de la vie sociale c’est là que ça peut être compliqué. j’ai fait en sorte de la prévoir sur une semaine très light sans rien de prévu.
Malgré tout je suis allée manger un soir dans ma famille j’ai ramené mon dîner, ça fait rire mais ça passe.
J’avais aussi un apéro chez moi, j’ai mangé avant mon plat et ai résisté à tout : vin, fromages, chips etc SAUF à un cookie !!

 

Bref globalement ça n’a pas du tout été difficile, aucune privation mais heureusement que mes colocs n’ont pas fait de crêpes, là clairement ça aurait été de la torture (conseil : Bien s’entourer, prévenir son entourage ^^)

Et les bienfaits ?

Celui que j’ai le plus apprécié et le premier qui m’a sauté aux yeux c’est l’énergie toute la journée ! Pas de coup de barre, d’envie de sieste en début d’après midi, le rêve 😀

Et oui, finalement j’ai moins et mieux mangé, moins grignoté et ça, ça change tout.

J’en ai profité pour faire de grosses nuits et donc je n’avais aucun mal à me lever le matin.

 

Au niveau poids, même si ce n’est pas l’objectif recherché, j’ai perdu 1,5 kg.

Pour résumer hormis les petits déjeuners que j’ai moyennement appréciés je ne retiens que du positif !! Assez simple à réaliser, des recettes délicieuses, pas de frustration, full énergie, un bon sommeil, le rêve !!

 

Avez-vous déjà fait une détox ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

Spread the word

Blabla, Nutrition, Santé

Les caractéristiques de l’automne

6 novembre 2019



Bienvenue à l'automne

 

 

 

 

 

L’automne nous montre combien il est beau de laisser les choses partir.

 

By Alice GENEVIEVE

C’est une saison difficile pour beaucoup d’entre nous car elle marque la fin de l’été.

Le manque de lumière provoque en nous une sensation de tristesse, entraînant un repli sur nos peurs, nos tracas, nos problèmes.

 

Pas de grande surprise donc si je vous annonce que c’est la saison de l’introspection et du bilan, du partage avec les autres et notamment lors d’échanges sur nos valeurs profondes.

 

C’est le moment pour nous de préparer l’hiver.

 

L’automne, l’automne merveilleux, mêlait son or et sa pourpre aux dernières verdures restées vives,
comme si des gouttes de soleil avaient coulé du ciel dans l’épaisseur des bois.
– Guy de Maupassant –

Facteur climatique et répercussion physique :

C’est la période où nous sommes le plus fragile physiquement, émotionnellement, psychiquement ( moins de chaleur et moins d’énergie )

 

Le facteur climatique est la sécheresse !

Focus poumons ! Avec la baisse de la température extérieure , il faut s’hydrater encore plus.

Nous devons nous couvrir et nous renforcer car l’hiver est une période très fatigante pour le corps.

L’objectif est d’arriver avec le plus de force possible, renforcement physique pour résister au froid et psychologique pour éliminer les comportements néfastes.

Ce qui va nous apporter de l’énergie c’est le souffle :  le travail de la respiration est donc essentiel.

La respiration en plus de détendre et de déstresser corps et esprit, elle permet d’augmenter la vitalité et le dynamisme.

C’est aussi le premier travail physique qui va aider l’émotionnel.

Respirer sans conscience c’est ½ L d’air échangé, avec conscience on passe à 5 L d’air. Il est grand temps de s’y mettre !

La respiration consciente dépend énormément de la détente du diaphragme. 

 

Comment détendre son corps pour qu’il soit totalement libéré ?

Il faut limiter la tension au niveau de l’abdomen. Pourquoi ?  

Car pour inspirer correctement et renouveler l’air dans le corps il faut laisser la place au diaphragme de descendre dans le corps afin de créer un appel d’air et de faire entrer l’oxygène dans les poumons.

Vous entendez maintenant beaucoup cette phrase « notre intestin est notre deuxième cerveau » Il est donc le miroir de notre état émotionnel. Votre ventre peut être douloureux, vos intestins perméables, votre transit perturbé etc … 

Rien n’est anodin et aucune douleur ne doit devenir quotidienne. Écoutez votre corps.

L’avantage c’est qu’il y a une vraie relation entre les deux et dans les deux sens !
C’est à dire qu’en détendant le corps vous détendrez l’esprit et inversement, faites de la méditation et votre corps se détendra !

L’automne un moment de nettoyage et de préparation, les choix conscients que nous ferons maintenant seront déterminant pour notre fin d’année.

Préparez un autres des 5 émonctoires (Reins, foie, intestins, peau et voies respiratoires) servant à éliminer les toxines : votre peau ! En période de transition il est important de la renouveler.

Elle doit être réactive , nettoyée à l’aide d’un gant de crin . Énergiquement, enlever les peau mortes puis hydrater-la.

L’alimentation de l’automne :

La nourriture apporte la moitié de la vitalité, il est important de prendre conscience de la force et l’importance de cette dernière.

Le but est de détendre et de simplifier le travail des organes afin de stimuler les défenses immunitaires. 

D’où l’importance d’une détox pour repartir sur de bonnes bases ! Retrouvez mon contre-rendu de la semaine détox faite début novembre 😉

Il vaut mieux limiter les plats froids et crus et réserver les plats mijotés pour l’hiver.

Il faut prendre conscience de ses habitudes alimentaires, horaires, grignotages (etc…) et se débarrasser des habitudes nocives.

Quelques astuces : 

– Foncez sur les infusions de thym qui stimule le système immunitaire !

– Frictionnez-vous à l’huile essentielle de marjolaine toujours pour stimuler le système immunitaire.

– N’hésitez pas à diffuser de l’eucalyptus et du citron 10 à 15 min par jour !

Introspection:

Regardez-vous vivre et voyez ce qui ne vous convient plus pour lâcher prise

La première règle d’une pratique personnelle est observation de soi et non jugement des autres.

C’est en jugeant nos actions que nous allons faire évoluer notre rapport à l’autre, pas en jugeant les autres.

Essayer d’adopter un jugement critique et constructif sur votre année. Acceptez le changement et le renouveau, analysez ce qui est arrivé de nouveau dans votre vie cette année et la façon dont nous avons réagit, si avez avez fui c’est peut- être le moment de les accepter pour pouvoir avancer. Terminer ce qui doit l’être pour l’année en cours, régler le maximum de choses car l’hiver est le retour à soi.  

N’hésitez pas à vous faire aider d’un spécialiste.

 

Profitez de la respiration pour vous détachez , expirer et laisser partir ce qui vous dérange, conscientisez cette acte. 

N’oubliez pas que même si aujourd’hui certaines choses sont difficiles, quoi qu’il arrive avec le temps les souffrances s’amenuisent, les chagrins s’atténuent.

 

L’automne vu d’ailleurs :

 

En médecine chinoise l’automne est gérée par les poumons et l’ intestin grêle.

 

Le signe chinois est le tigre symbole de force et de grande liberté d’action , il nous pousse à prendre des décisions tranchées et à faire face à nos angoisses et notre peur du changement. 

La couleur est le blanc symbole de la disponibilité , nous sommes libres de juger de ce qui doit rester et disparaître pour accéder à une vie plus proche de notre idéal.

Dans les traditions asiatiques le blanc c’est aussi symbole de deuil, faire le deuil de nos habitudes et de nos préjugés pour attendre la personne que nous aimerions être.

 

Qu’en pensez-vous?  

Avez-vous déjà ressenti certains éléments que vous venez de lire?

 

 

 

 

Certains passages sont extrait du livre “Vivre en harmonie avec les saisons” de Serge Augier

 

Abonne-toi à ma newsletter pour être au courant de tout !
Une newsletter par mois