Catégorie : Sport

Entrepreneuriat, Sport

Comment devenir coach sportif ?

17 décembre 2020
Hiit

Comment devenir coach sportif ?

Déjà pour commencer on ne devient pas coach sportif en 10h tout comme on ne devient pas coach sportif parce que l’on a un corps sculpté et musclé. La mise au point faite on va pouvoir entrer dans le vif du sujet.  

Je connais deux moyens de devenir coach sportif en obtenant sa carte d’éducateur sportif soit en passant par STAPS soit en passant par un BPJEPS.

Je vais vous parler de mon expérience d’abord de mes deux licences STAPS, puis des formations privées (Yoga, Pilates, Rééquilibrage alimentaire, Relaxation, Posturologie) et de ma formation entrepreneur auprès de Pépite. 

 

 

Sommaire

En combien de temps est-on diplômé de STAPS ?

 

STAPS une filière universitaire, elle suit donc le schéma classique à savoir licence (3 ans) et master (2 ans). Officiellement à partir de la deuxième année, on obtient un DEUG qui nous permet de demander le graal pour exercer en toute légalité : la carte d’éducateur sportif.

La formation BPJEPS se fait en moins d’un an.

Combien coûte la formation STAPS ?


C’est le prix d’une année universitaire soit aux alentours de 200€ par an pour une licence et 300€ pour une année de master. 

Quelle licence STAPS choisir ?


Il existe 4 licences Staps “général” : 

EM = éducation et motricité pour devenir professeur d’EPS 

ES = entrainement sportif pour devenir entraîneur, coach ou préparateur physique.

MS = management du sport pour travailler dans l’événementiel, les collectivités territoriales, en magasin etc …

APA = activité physique adaptée pour coach spécialisé en santé, pour les handicaps et dans l’insertion sociale

Ensuite il y a énormément de masters dans chacune des branches. 

Pour ma part j’ai choisi de faire une licence entrainement sportif, au regard des matières que j’allais suivre, c’était celle qui me plaisait le plus et je  voulais  devenir coach sportif. Il faut savoir que la première année est commune à tous, vous avez un an pour choisir votre spécialité et il est encore possible de changer en troisième année. Il y a un stage obligatoire de 2 semaines d’observation lors de la deuxième année et un autre de 6 semaines de stage en dernière année de licence.

J’ai pu au cours de ma dernière année STAPS partir en Erasmus à Grenade en Espagne, une vraie belle expérience. J’y ai énormément appris, certains cours sont différents de la France, en Espagne par exemple nous pouvions suivre des cours de nutrition (ce qui manque en France et c’est vraiment dommage !) J’ai aussi pu suivre un stage sur place en tant que coach sportif. 

Puis  j’ai refait un an pour obtenir ma licence Management du sport afin de découvrir l’événementiel, la communication, la comptabilité, le marketing bref beaucoup de choses très utiles pour créer une entreprise par la suite. 

La licence STAPS est-elle difficile ? 

La première année peut surprendre, beaucoup de lycéens arrivent au STAPS en pensant qu’ils ne vont faire que du sport et forcément ça surprend.
Selon les établissements il y a entre 25 et 30 heures  de cours par semaine. Lors de ma première année j’avais 6h de sport par semaine et lors de la deuxième 8h par semaine. Il reste une vingtaine d’heures plus “scolaires”. Les cours les plus difficiles sont souvent les cours d’anatomie, de physiologie et de biomécanique. Certes pas des plus simples mais les plus intéressants pour ma part si vous êtes comme moi passionné par la magie du corps humain alors vous vous régalerez.

Dès la deuxième année il y a des cours plus spécifiques comme “l’adaptation physiologique liée aux milieux extérieur”, “adaptation neuromusculaire lié à l’âge” etc …

Et enfin en 3ème année de nouveaux cours accès entraînement apparaissent ainsi qu’une spécialisation est attendue, je ne peux pas trop vous en parler car j’étais en Espagne.

Quels sont les exigences physiques attendues en STAPS ? 

Les exigences sportives n’ont rien à voir avec celles du lycée elles sont supérieures mais contrairement au BPJEPS aucun test de niveau n’est demandé pour intégrer la formation. 

Je me rappelle avoir effectué un test de natation au début de l’année pour pouvoir créer des groupes de niveau. 

Ensuite on découvre de nombreux sports, c’est très variés et ils dépendent des établissements : natation sauvetage, gymnastique, boxe, natation, athlétisme, basket, paddle, gymnastique rythme, accrosport, voile, musculation etc … 
Alors qu’en BPJEPS vous pratiquez uniquement des activités de remise en forme.

Pourquoi je n’ai pas fait de master STAPS ?
 

Les master spécialisés entraînement sportif sont orientés sportif de haut niveau, je me suis rendue compte lors de mon stage en Espagne que je voulais aider “monsieur et madame tout le monde”.
J’ai cherché d’autres masters, pas encore prête à entrer dans la vie active, un peu perdue sur la suite de mes études. Et puis j’ai flashé sur un master EBNS (entraînement, biologie, nutrition et santé), tout ce qui me plaisait réuni en un master. Mais après mes recherches plusieurs points noirs.

 1 : Les profs et les contenus poussent à continuer dans la recherche alors que je voulais du concret, de l’application à la vie de tous les jours. 

 2 : Un seul master qui se trouve à Paris, je n’ai aucune envie de vivre là-bas

 3 : Une vingtaine de place, réservées aux personnes venant du STAPS Paris, autant dire aucune chance de rentrer. 

Et après ?

J’ai finalement choisi de faire une autre licence STAPS management du sport, et pendant cette licence, je me suis lancée dans l’entrepreneuriat. J’ai intégré PEPITE émergence 4h à 6h par mois et après PEPITE stater pendant 5 mois : REVELATION !!

J’ai écouté mon intuition, je suis sortie du chemin tout tracé des études universitaires et quel bonheur ! Ce parcours m’a énormément appris et je me suis éclatée. Je continue à me former régulièrement

Partage l'article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur twitter
Sport

Le Pilates

7 juin 2019

« C’est l’esprit qui forme le corps » Schiller

Le Pilates vous apportera une silhouette harmonieuse, une plus grande force intérieur, une diminution des douleurs et une amélioration de votre posture. Mieux comprendre comment fonctionne votre corps vous permettra de mieux le contrôler !

Le Pilates a pour but de renforcer les chaînes profondes du corps tout en améliorant la connaissance et la maîtrise du corps, c’est pourquoi on la qualifie de méthode douce car on effectue des mouvements lents sur une respiration profonde et un placement précis.  

 

Les 8 principes fondamentaux

1- La concentration

Cela permet une exécution parfaite du mouvement. Les muscles réagiront mieux si notre esprit est concentré sur l’effort, sur le long terme on apprend à canaliser son énergie.

2- Le centrage

Le centrage est d’une importance fondamentale. Savoir le maîtriser permet une exécution des mouvements en sécurité. Il faut associer la position neutre du bassin à la contraction des abdominaux et du plancher pelvien.

3- La respiration

Elle fait le lien entre le corps et l’esprit. En pilates en parle de respiration thoracique: on inspire par le nez, on expire par la bouche comme si l’on cherché à faire de la buée, le ventre ne bouge pas on cherche à développer la cage thoracique.

4- L’isolation

C’est la capacité à garder immobile une partie du corps pour se concentrer et mettre toute notre énergie sur une partie du corps que l’on veut faire travailler. De plus cela permet d’activer les muscles stabilisateurs pour un travail de meilleure qualité.

5- La précision

Pour un mouvement précis il faut respecter bon nombres de caractéristiques, c’est pourquoi la réalisation est lente et qu’elle peut paraître facile vue de l’extérieur. Chaque détail compte !

6- La fluidité

Le pilates est très utiliser en danse, car le danseur doit bouger avec précision tout en donnant l’impression que c’est facile et qu’il est léger. Dans tous les exercices on ne doit voir ni le début, ni la fin du mouvement.

7- La maîtrise du mouvement

L’objectif premier de Joseph Pilates était d’arriver au contrôle total du corps et de ses mouvements dans le but d’éliminer les mouvements inutiles pour une meilleure coordination.

8- La fréquence

Il faut s’entraîner régulièrement pour arriver à la maîtrise parfaite des techniques. La régularité est la clés pour obtenir les bienfaits de cette méthode.

Au début ça paraît compliqué, mais on voit vite la progression et les bienfaits se font rapidement ressentir.

Comment est né le Pilates ?

Inventé par Joseph Hubertus Pilates pour lui-même dans un premier temps (enfant rachitique, asthmatique) puis testé lors de sa captivité pendant la première guerre mondiale, sa méthode à permis à ses compagnons de survivre à l’épidémie de grippe et d’avoir une meilleure forme physique. Il a par la suite était engagé pour la rééducation des soldats blessés.

Abonne-toi à ma newsletter pour être au courant de tout !
Une newsletter par mois