Étiquette : étudiant-entrepreneur

Entrepreneuriat, Sport

Comment devenir coach sportif ?

17 décembre 2020
Hiit

Comment devenir coach sportif ?

Déjà pour commencer on ne devient pas coach sportif en 10h tout comme on ne devient pas coach sportif parce que l’on a un corps sculpté et musclé. La mise au point faite on va pouvoir entrer dans le vif du sujet.  

Je connais deux moyens de devenir coach sportif en obtenant sa carte d’éducateur sportif soit en passant par STAPS soit en passant par un BPJEPS.

Je vais vous parler de mon expérience d’abord de mes deux licences STAPS, puis des formations privées (Yoga, Pilates, Rééquilibrage alimentaire, Relaxation, Posturologie) et de ma formation entrepreneur auprès de Pépite. 

 

 

Sommaire

En combien de temps est-on diplômé de STAPS ?

 

STAPS une filière universitaire, elle suit donc le schéma classique à savoir licence (3 ans) et master (2 ans). Officiellement à partir de la deuxième année, on obtient un DEUG qui nous permet de demander le graal pour exercer en toute légalité : la carte d’éducateur sportif.

La formation BPJEPS se fait en moins d’un an.

Combien coûte la formation STAPS ?


C’est le prix d’une année universitaire soit aux alentours de 200€ par an pour une licence et 300€ pour une année de master. 

Quelle licence STAPS choisir ?


Il existe 4 licences Staps “général” : 

EM = éducation et motricité pour devenir professeur d’EPS 

ES = entrainement sportif pour devenir entraîneur, coach ou préparateur physique.

MS = management du sport pour travailler dans l’événementiel, les collectivités territoriales, en magasin etc …

APA = activité physique adaptée pour coach spécialisé en santé, pour les handicaps et dans l’insertion sociale

Ensuite il y a énormément de masters dans chacune des branches. 

Pour ma part j’ai choisi de faire une licence entrainement sportif, au regard des matières que j’allais suivre, c’était celle qui me plaisait le plus et je  voulais  devenir coach sportif. Il faut savoir que la première année est commune à tous, vous avez un an pour choisir votre spécialité et il est encore possible de changer en troisième année. Il y a un stage obligatoire de 2 semaines d’observation lors de la deuxième année et un autre de 6 semaines de stage en dernière année de licence.

J’ai pu au cours de ma dernière année STAPS partir en Erasmus à Grenade en Espagne, une vraie belle expérience. J’y ai énormément appris, certains cours sont différents de la France, en Espagne par exemple nous pouvions suivre des cours de nutrition (ce qui manque en France et c’est vraiment dommage !) J’ai aussi pu suivre un stage sur place en tant que coach sportif. 

Puis  j’ai refait un an pour obtenir ma licence Management du sport afin de découvrir l’événementiel, la communication, la comptabilité, le marketing bref beaucoup de choses très utiles pour créer une entreprise par la suite. 

La licence STAPS est-elle difficile ? 

La première année peut surprendre, beaucoup de lycéens arrivent au STAPS en pensant qu’ils ne vont faire que du sport et forcément ça surprend.
Selon les établissements il y a entre 25 et 30 heures  de cours par semaine. Lors de ma première année j’avais 6h de sport par semaine et lors de la deuxième 8h par semaine. Il reste une vingtaine d’heures plus “scolaires”. Les cours les plus difficiles sont souvent les cours d’anatomie, de physiologie et de biomécanique. Certes pas des plus simples mais les plus intéressants pour ma part si vous êtes comme moi passionné par la magie du corps humain alors vous vous régalerez.

Dès la deuxième année il y a des cours plus spécifiques comme “l’adaptation physiologique liée aux milieux extérieur”, “adaptation neuromusculaire lié à l’âge” etc …

Et enfin en 3ème année de nouveaux cours accès entraînement apparaissent ainsi qu’une spécialisation est attendue, je ne peux pas trop vous en parler car j’étais en Espagne.

Quels sont les exigences physiques attendues en STAPS ? 

Les exigences sportives n’ont rien à voir avec celles du lycée elles sont supérieures mais contrairement au BPJEPS aucun test de niveau n’est demandé pour intégrer la formation. 

Je me rappelle avoir effectué un test de natation au début de l’année pour pouvoir créer des groupes de niveau. 

Ensuite on découvre de nombreux sports, c’est très variés et ils dépendent des établissements : natation sauvetage, gymnastique, boxe, natation, athlétisme, basket, paddle, gymnastique rythme, accrosport, voile, musculation etc … 
Alors qu’en BPJEPS vous pratiquez uniquement des activités de remise en forme.

Pourquoi je n’ai pas fait de master STAPS ?
 

Les master spécialisés entraînement sportif sont orientés sportif de haut niveau, je me suis rendue compte lors de mon stage en Espagne que je voulais aider “monsieur et madame tout le monde”.
J’ai cherché d’autres masters, pas encore prête à entrer dans la vie active, un peu perdue sur la suite de mes études. Et puis j’ai flashé sur un master EBNS (entraînement, biologie, nutrition et santé), tout ce qui me plaisait réuni en un master. Mais après mes recherches plusieurs points noirs.

 1 : Les profs et les contenus poussent à continuer dans la recherche alors que je voulais du concret, de l’application à la vie de tous les jours. 

 2 : Un seul master qui se trouve à Paris, je n’ai aucune envie de vivre là-bas

 3 : Une vingtaine de place, réservées aux personnes venant du STAPS Paris, autant dire aucune chance de rentrer. 

Et après ?

J’ai finalement choisi de faire une autre licence STAPS management du sport, et pendant cette licence, je me suis lancée dans l’entrepreneuriat. J’ai intégré PEPITE émergence 4h à 6h par mois et après PEPITE stater pendant 5 mois : REVELATION !!

J’ai écouté mon intuition, je suis sortie du chemin tout tracé des études universitaires et quel bonheur ! Ce parcours m’a énormément appris et je me suis éclatée. Je continue à me former régulièrement

Partage l'article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur twitter
Entrepreneuriat

De l’étudiante à l’entrepreneur _ PEPITE

13 décembre 2019

Etudiant Entrepreneur PEPITE

By Alice

Je n’ai pas créé mon entreprise du jour au lendemain sur un coup de tête, même si quelques clics suffisent à se déclarer entrepreneur, il est fortement déconseillé de se lancer dans cette aventure sans être accompagnée.

J’ai choisis d’être accompagnée par PEPITE.

C’est un Pôle Etudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entreprise.

Je vais vous parler de PEPITE Nantes, car chaque pépite fonctionne différemment, il y en a partout en France.

Qui peut en bénéficier ? 

Les étudiants et jeunes diplômés de moins de 3 ans.

Comment ? 

En s’inscrivant sur le site, un loooong dossier est à remplir, puis chacun reçoit un appel pour vérifier les motivations, puis vous êtes convoqués à un oral devant les chargés de projets, d’anciens étudiants-entrepreneurs et parfois d’autres chefs d’entreprise ou d’experts.

A Nantes, PEPITE dispose de deux programmes, Émergence et Starter que j’ai tous deux suivi. Il n’est pas obligatoire de suivre les deux tout dépend de l’avancée de votre projet.

Durant cette période vous restez ou redevenez “étudiant” avec le statut étudiant entrepreneur.

Quels sont les avantages ?

Hormis tout le contenu très riche, la découverte de l’écosystème, les rencontres avec les entrepreneurs et experts,  vous bénéficiez du statut étudiant-entrepreneur et donc de ses avantages : Bourses, mutuelle étudiante, réductions, suaps.

Autre avantage et pas des moindres vous obtenez un diplôme qui atteste des compétences que vous avez acquises tout du long de la formation même si au final vous ne créé pas votre entreprise.

Dans ma promo nous étions une dizaine, pour être honnête aucun ne s’est lancé dans ce DIU (diplôme inter universitaire) pour le diplôme, mais c’est un vrai plus qui vient valoriser cette expérience car nous ne savons pas de quoi est fait notre avenir.

Le programme ÉMERGENCE :

Durée 5 mois, nombre d’heures assez light, il s’agit d’un workshop de 2h (proposition de valeur, Cible/personna, business modèle) toutes les 2 à 3 semaines et d’un rendez-vous de 30 minutes avec notre référent tous les 15 jours, pour voir l’avancée des projets.

C’est l’idéal lorsque l’on est encore en étude ou que l’on travaille à côté.

Pour vulgariser, c’était pour moi une découverte du monde entrepreneuriale, de son vocabulaire et de sa pluridisciplinarité.

 

Le programme se termine par un oral avec présentation et avancée du projet, comment voit-on la suite etc.

50% des entreprises créées disparaissent avant d’atteindre leur sixième année d’existence.

Ce taux de mortalité descends à 34% pour les entreprises accompagnées.

 

Programme Starter :

C’est aussi un programme en 5 mois, même système pour être accepté, dossier et oral.

Au niveau du nombre d’heure, nous avons environ 2 à 3 jours par semaine de formation. Il s’agit plus de moments où l’on nous donne toutes les clés pour qu’ensuite le reste de la semaine on bosse sur nos projets. Nous avons accès à de supers événements (salon des entrepreneurs, Séminaire de rentrée etc …) Ce sont vraiment 5 mois assez intenses, car il faut tester toutes ces offres et il y a des rendus hebdomadaires selon les thématiques abordées.

Mais GROS AVANTAGE : Vous pouvez substituer votre stage de fin d’année à la création d’entreprise !

Sous quel format ?

PEPITE Flash : 2 h de workshop sur des thèmes : Stratégie , Social media, Statut juridique, protection de marque etc ..

PEPITE Day : 1 journée avec un expert.
Souvent sous cette forme: petit workshop avec les étapes et détails à suivre pour avancer dans ce domaine au début de la journée. Puis chacun bosse sur son projet, et le top : l’expert est là toute la journée pour répondre à nos questions et incompréhensions par rapport à notre projet, c’est très individualisé. Quelques exemples de journée : étude de marché, plan de financement, présentation oral

 

PEPITE Conseil : On choisit en amont une salle avec 3 ou 4 experts selon nos problématiques du moment. On vient avec nos questions perso ou pro et le but est de débloquer le plus de situations possibles. Pendant 45 minutes 4 cerveaux t’écoutent et te donnent tout pleins de conseils et leurs points de vue, des contacts, leurs expériences, te rassurent etc…

PEPITE déj : On se réunit tous ensemble (étudiants entrepreneurs et chargés de projet) autour d’un bon repas avec parfois une thématique du jour. C’est très conviviale, nous sommes tous devenus potes, c’était une façon de débriefer de notre situation avec chacun, donner/recevoir des conseils, d’échanger des contacts et astuces le tout dans une très très bonne ambiance.

Heures d’expertises : Nous avions 5h d’expertises offertes avec les experts de notre choix (partenaire de Pépite bien sûr), dans n’importe quel domaine. C’est très intéressant car 1h coûte entre 70-120€ selon les experts. C’est aussi le moment où l’on parle uniquement de notre cas et où l’on peut poser des questions très précises et avoir des réponses concrètes et adaptées.

Codev’ :  Sur un créneau de 3h, nous étions toujours le même groupe (5 à 7 étudiants) pour instaurer une vraie relation de confiance.

Mais qu’est-ce que c’est ?
Le but est d’aider quelqu’un sur une problématique grâce au retour d’expériences de chacun, la personne qui a demandé de l’aide écoute sans jamais intervenir. C’est un exercice avec une trame bien précise, pas si simple que ça mais très enrichissant. Et tout ce qui se dit pendant ces heures est CONFIDENTIEL !

Le déroulé:
On commence par un tour météo pour savoir comment chacun va puis chacun donne sa problématique. On désigne un médiateur, celui qui s’occupe du timing, de gérer les différentes phases, réorienter les questions, il est plus en retrait mais peut aussi intervenir avec parcimonie pour partager son expérience. Par exemple “Comment s’organiser au quotidien pour ne pas être submergé” “Je suis fatigué, je n’ai plus d’énergie”. 

On vote pour élire la problématique qui semble la plus urgente ou celle qui nous intéresse le plus. De là, il y a un “éclaircissement” la personne nous en dit plus, on lui pose des questions pour affiner au mieux et cerner vraiment le problème sans jamais orienter la réponse (uniquement des questions ouvertes, pas simple du tout). Et la personne qui a ce problème ne parlera plus, chacun parle de sa propre expérience sur le thème sans jamais donner de conseils et en ne parlant que de choses que l’on a vécues. Interdit de parler de tata Janine, de Pierre le voisin d’Henry, le pote d’Antoine etc .. Une fois terminé, la personne nous dit ce qu’elle a retenu puis trouve 3 défis faciles à réaliser avant la prochaine rencontre et deux défis fous. Chacun parle de ce que cela lui a apporté. C’est une expérience très enrichissante et forte du point de vue émotionnelle selon les sujets abordés et quoi qu’il arrive on en ressort en ayant appris quelque chose ou en ayant envie de mettre un tips en place..

PEPITE suivi : Au cours de la formation nous avons un chargé de projet référent. C’est à dire que l’on se voit 1h par semaine pour parler des problèmes rencontrés durant la semaine, suivre notre avancée, voir les points bloquants , demander conseil et fixer de nouveaux objectifs. C’est aussi lui qui “corrige” nos rendus, c’est vraiment quelqu’un qui connaît sur le bout des doigts votre projet et qui finit aussi par vous connaître, un vrai pilier.

C’est un suivi bienveillant, les référents sont très à l’écoute. Selon mon état de la semaine (très changeant dans cette aventure qui est l’entrepreneuriat ahah Coucou les montagnes russes), il était là pour m’aider dans la prise de décision, à lâcher prise, prendre du temps pour moi ou bien parfois quand j’en avais besoin de mettre un bon coup de pieds aux fesses. 

Et enfin un mentor :

Je vais en parler très rapidement car ayant mal choisis le mien, je ne l’ai vu qu’une fois et je n’ai plus eu de nouvelles après.

Le but de ce mentor est d’avoir un point de vue extérieur sur votre projet, d’avoir accès à un autre réseau mais c’est surtout de pouvoir s’appuyer sur son expérience. 

Chez Pépite de mémoire, nous devions choisir une personne qui avait entre 5 et 10 ans d’ancienneté en création d’entreprise. 

Bilan :

Sur le plan professionnel, c’est donc TRÈS TRÈS riche et qualitatif pour le prix que l’on paye (entrée en fac). J’ai énormément appris:  j’ai découvert le monde de l’entrepreneuriat, je me suis professionnalisée d’un point de vue organisationnel et relationnel, j’ai suivi chaque étape de la création. Me connaissant j’aurais vite squeezé certaines parties comme l’étude de marché (qui est pour moi le plus relou et chronophage MAIS aussi la partie décisive pour créer, histoire de démarrer sur de bonnes bases).

Les experts sont eux aussi très investis, ils ne sont pas là uniquement pour partager leurs connaissances, mais s’intéressent vraiment à nos projets, s’en souviennent et suivent avec intérêt l’évolution (c’est très agréable !). Ils sont très présents même en dehors des temps PEPITE , ils n’hésitent pas à prendre de leur temps (malgré leur activité pro, plus les cours parfois) pour répondre à d’autres questions même après la fin de l’aventure. Il y a un vrai lien qui se crée avec eux aussi.

Les rendus hebdo et les heures de formations nous donnent un rythme de travail (intense mais tellement efficace)

J’ai appris à m’organiser même si c’est encore parfois dure de trouver son rythme lorsque l’on bosse seule et de chez soi.

Pépite m’a permis de cadrer mes idées (qui fusent à la seconde) apprendre à gérer les priorités, se concentrer sur une idée puis développer les autres. Au tout début du programme émergence je voulais tout développer en même temps, on m’a mis en garde en me disant de développer d’abord une activité qui me permet de différencier, on me suggérait de développer mon activité vers le Pilates.

C’est donc un panel de nouveautés, de méthodes et de conseils à intégrer à votre quotidien mais ce projet c’est LE VOTRE, vous restez quoi qu’il arrive maître de vos idées, faits et gestes. Malgré les mises en gardes j’ai choisis de développer plusieurs offres en même temps, ma liberté est la chose à laquelle je tiens le plus et rien que de penser faire une seule activité me rendait triste et ne me donnait pas envie. C’est la diversité des cours et des formats qui me fait vibrer dans mon entreprise. Alors j’ai continué, il ne vous donne pas une réponse toute faite, ils vous donnent les clés pour choisir en tout état de causes.

Cette aventure m’a aussi énormément apporté sur le plan personnel !

J’ai pris énormément confiance en moi, j’ai appris à parler de moi, à me mettre en avant, à aller vers les autres, à défendre mes idées peu importe qui j’avais en face de moi.

Je suis arrivée dans la posture d’étudiante avec un projet de coaching sportif et 5 mois après je me présentais comme Coach sportif, entrepreneur sans une once de gêne, de peur et de honte un VRAI BONHEUR !!

Je suis très fière de moi et du chemin que j’ai parcouru, j’ai toujours cette hargne d’aller au bout des choses et de persévérer.

J’ai appris à me connaître d’avantage, à plus m’écouter. Je sais maintenant quand je suis efficace , quand je suis trop fatiguée pour faire quelque chose, plutôt que de me buter à rester devant mon ordi, j’arrive maintenant la plupart du temps, à décrocher et à faire autre chose. 

C’est l’avantage et l’inconvénient d’être entrepreneur, c’est que l’on peut gérer son temps comme on le veut. Ne pas bosser un jeudi mais bosser un dimanche et c’est un style de vie qui me convient parfaitement. 

 

Je suis encore plus à l’écoute de moi-même et fais total confiance à mon instinct !

 

Un immense merci à toute la team Pépite, à tous les étudiants entrepreneurs de ma promo (poke #brouquette), aux experts, intervenants et à tous ceux qui ont fait parti de prêt ou de loin à cette aventure ! Si toi aussi tu as connu Pépite, n’hésites pas à nous raconter ton expérience en commentaire !!

Abonne-toi à ma newsletter pour être au courant de tout !
Une newsletter par mois